Politique de cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
accepter
«Couverture
«Infos
Le 05 Janvier 2012

Simone Moro et Denis Urubko, au camp de base du Nanga Parbat; les russes en plein travail au K2

Par Redaction Barrabes.fr - 0
Moro et Urubko sont arrivés au camp de base du Nanga Parbat avec leurs porteurs, après plusieurs jours de marche d'approche. La température à midi est de -15º. Ils sont à 4230 m d'altitude, une des altitudes les plus basses pour un camp de base d'un huit-mille. Les russes ont commencé leur approche de la montagne le 2 janvier, et le lendemain Bolotov, Belous et Vinogradsky avaient déjà fixé 6 cordes jusqu'à 5900 mètres.

Le dernier jour de 2011 l'équipe russe qui tente la première ascension hivernale au K2 est arrivée au camp de base. Avant, ils étaient dans les alentours de Skardu afin d’acclimater leurs corps à l'altitude, en gravissant quelques sommets de la zone. Après avoir transporté tout le matériel au camp de base en hélicoptère, ils se sont mis au boulot. Le 2 janvier Tukhvatullin, Mariev et Popovich ont fixé les cordes jusqu'à 5600 mètres, et le lendemain leurs compagnons Bolotov, Belous et Vinogradsky ont pris la relève et ont installé 300 mètres de plus de cordes fixes. Style 100% russe : un groupe nombreux, très fort et expérimenté, qui travaille comme une machine bien graissée.

Simone Moro et Denis Urubko sont partis plus tard vers le Pakistan et ont réalisé la marche d’approche à l'aide des porteurs. Lundi 2 janvier, ils sont arrivés au camp de base du Nanga Parbat à 4230 mètres avec une température de –15º.

« Finalement on est arrivés au camp de base et on ne doit plus bouger notre matériel, puisqu'on a tout fait à l'aide de notre caravane de 61 porteurs. Aujourd’hui les plus rapides sont arrivés en 2 heures, les derniers en 3. On les a payé et on leur a donné un bon pourboire parce qu’ils ont vraiment bien travaillé. Quelques-uns n’étaient pas les mêmes que lors des premiers jours, ils sous-traitent leur travail lors de l'ascension. Comme ça, chaque jour, quelques-uns passent leur charge à d'autres hommes, normalement des habitants de villages par où on passe. Aujourd’hui je me suis rendu compte que quelques porteurs ne portaient pas les chaussures qu'on leur avait a donné le premier jour... ils marchaient les pieds enveloppés dans des vêtements !

Après les avoir payé, ils sont tous partis sauf deux, qui ont décidé de rester pour avoir de la nourriture chaude et un peu d’argent extra. En octobre j'ai payé des porteurs pour construire ici 4 murs en pierre afin monter la tente à l’intérieur. Ils ont été construits, et de manière géniale. Ces gens sont incroyables.

Demain et après demain on restera au camp de base pour finir l'installation. Le générateur marche et on a de l’électricité dans la tente-cuisine. »

Info sur le Nanga Parbat courtoisie de The North Face. Le site web de l'expédition russe au K2 http://k2-winterclimb.ru/eng/


Moro et Urubko sont arrivés au camp de base du Nanga Parbat avec leurs porteurs


Tags:

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

top

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez nos actualités, offres et promotions

M'Inscrire

Need aide?

Appelez le 01 70 61 58 50
(Horaires: du lundi au jeudi de 9h à 18h et vendredi de 9h à 15h)
  • Chat
  • Email
  • Secure Online Payment
Partner

Le spécialiste du cyclisme
© 1995-2018 Barrabes Esquí Montaña S.L.U.