Politique de cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
accepter
«Couverture
«Infos
Le 06 Septembre 2011

Le GMHM tente la première traversée de la cordillère de Darwin, dans l'extrême Sud du continent sud-américain.

Par Redaction Barrabes.fr - 0
Les intégrants de l'équipe devront parcourir 150 km en autonomie totale et en affrontant une météo capricieuse. Pendant un mois les intégrants vont tirer leurs pulkas de 75 kg pour achever la traversée de la région, battue par les vents du cap Horn pouvant atteindre les 150 km/h.

Située à l'Ouest de la Terre de Feu, la cordillère de Darwin reste une 'terra incognita' pour les expéditions d'exploration. La proximité du cap Horn fait de cette presqu'île une zone particulièrement frappée par des vents forts constants, ce qui la rend inhospitalière pour les visiteurs potentiels. Malgré plusieurs essais de traversée par d'autres expéditions, la totalité de la traversée n'a jamais été réalisée.

L'équipe, composée de 6 membres du GMHM, avait effectué une première reconnaissance lors de son retour d'une autre expédition dans l'Antarctique. La presqu'ile offre aux rares visiteurs un paysage avec d'immenses fjords et glaciers jusqu'aux rives d'une mer parsemée de morceaux de glace flottants. Privés de cartes topographiques conventionnelles, ils vont utiliser des images satellites de Google Earth et d'avion pour s'orienter, ainsi que des GPS pour revenir sur leur pas si nécessaire.

Chaque membre s'est spécialisé dans une tâche précise (cartographie, photo, gestion du matériel et vidéo) pour un bon déroulement de l'expédition et l'optimisation des données une fois recueillies. Tout le matériel nécessaire aux plus de 30 jours de traversée va être transporté par les intégrants du GMHM sur leurs pulkas, le traineau adapté aux grandes traversées et aux expéditions sur terrains enneigés, d'un poids d'environ 75 kg chacun. L'utilisation de ces traineaux en cas de chute en crevasse a fait l'objet d'une formation spécifique à l'Aiguille du Midi.

Tirant leurs pulkas, les six hommes vont affronter un milieu de haute montagne, avec une météo qui offre peu de fenêtres météo et où un sauvetage d'urgence serait très difficile à gérer. Ils ont décollé le 31 août de l'aéroport de Genève et attendent actuellement une météo favorable pour traverser le Canal de Magellan et commencer l'aventure.


Préparation de l'expédition


Carte

Le paysage

L'itinéraire

Tags:

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

top

Need aide?


Appelez le 01 70 61 58 50 (Horaires: du lundi au jeudi de 9h à 18h et vendredi de 9h à 15h)

icon Télécharger notre App

  • icon
  • icon
  • Facebook
  • Instagram
© 1995-2019 Barrabes Esquí Montaña S.L.U.