Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
«Couverture
«Conseils
Le 12 Mai 2017

Comment choisir vos crampons 2017

Par Redaction Barrabes.fr - 0
Dans cet article, nous expliquons tous les types de crampon, l'utilisation, et nous montrons la gamme de produit que vous trouverez sur notre site cette saison.

ANATOMIE D’UN CRAMPON

DESCRIPTION

Il y a deux parties dans tous les crampons:

  • Une plateforme arrière qui correspond à la zone du talon.
  • Une plateforme avant qui correspond à la zone des métatarses.

Elles sont unies par une barre perforée, ou tout autre système de réglage.

Les pointes sont en dessous, normalement situées sur le périmètre, etsont organisées par paires plus ou moins symétriques ; et à l’intérieur nous retrouvons généralement un système antibotte.

Le système de fixations se trouve au-dessus au niveau du talon et de la pointe de la chaussure. Il peut être à "lanières", "automatique" ou "semi-automatique" comme nous le décrirons plus tard.

TYPES DE CRAMPONS

SELON LES POINTES AVANT

La division entre crampons selon le type de pointes avant est complètement établie. Nous retrouvons les crampons :


  • Techniques, pour l'escalade, avec des pointes avant dont la section est verticale (pointe verticale)
  • Les autres, dénommés habituellement "de marche", avec des pointes avant dont la section est horizontale (pointe horizontale).

Cette division est réussie d’un point de vue fonctionnel : en marchant, les pointes verticales accrochent et sont plus gênantes. De plus, à l’exception de celles qui ont un profil en T, leur capacité de rétention, et par conséquentd'accroche sur neige, est inférieure.

En revanche, pour grimper en cascade de glace, les prestations offertes par les pointes horizontales ou une monopointe verticale, sont très différentes : notre choix s'orienterait en faveur de cette dernière.

Une généralisation:

  • Pour une utilisation sur rocher ou une utilisation en mixte: pointes courtes.
  • Pour la neige ou la glace: pointes longues.

  • BI-POINTE HORIZONTALE
    Ce sont les pointes avant classiques, avec une section horizontale légèrement courbée vers le bas.

    On commence à voir actuellement des profils enveloppants (de type cuillère) pour améliorer l’accroche sur la neige.

    Ces crampons se terminent généralement par une pointe aiguisée permettant de bien s’accrocher sur la glace (élément qui est souvent présent en haute montagne) même s’il en existe d’autres plus larges, de type tournevis, cherchant une meilleure adhérence sur de la neige peu consistante.

Bi-pointe Horizontale
  • BI-PPOINTE VERTICALE
    Tout a commencé quand les pointes avant sont apparues. Tout à coup, on a pu grimper dans des voies qui étaient jusque-là impossible.

    Si avec des pointes avant, il était possibe de faire tout cela… Que se passerait-il si ces pointes ressemblaient à des pointes de piolet? Eh bien, l’accroche sur la glace est incroyablement solide et fiable.

    Â cela, plusieurs combinaisons sont possibles, pour pour pallier cette perte d’accroche sur la neige à cause du changement d’orientation des pointes, en intégrant des pointes secondaires ou des profils de section en T.
  • MONOPOINTE VERTICALE
    Mais ce n’est pas tout. Si à la place de deux pointes il n’y en a qu’une, nous pouvons grimper avec une précision sans précédent ; et faire des mouvements qui sont impossibles avec une double pointe, comme, le fait de pivoter latéralement.

    La véritable escalade avec des crampons est, sans aucun doute, celle réalisée avec des monopointes. Nombreux sont les utilisateurs qui achètent des crampons modulables qu'ils utilisent en mode bipointe jusqu’à ce qu’ils essaient la monopointe; les prestations techniques supérieures de la monopointe compensent l’accroche supérieure mais éphémère.

    En ce qui concerne la stabilité… elle est compensée en appuyant la deuxième paire de pointes.

    Un conseil : Pointe longue et très aiguisée pour la glace ; pointe courte et tranchante à 90 degrés pour les roches et les terrains mixtes.

    Il s’agit de la division la plus pratique. Mais on peut également les différencier en utilisant d’autres critères qui apportent des détails intéressants.


SELON LE SYSTÈME DE FIXATION
Ils peuvent être :

  • À LANIÈRE
    C’est le système de fixation classique. Une lanière unit la partie avant et la partie arrière et tient le pied.

    Ce système est le plus rudimentaire et le moins solide mais, en revanche, il est universel et peut être utilisé avec presque toutes les chaussures, même celles de snowboard.

  • AUTOMATIQUES
    Ces crampons combinent un étrier avant en métal qui s’emboîte avec le rebord situé au niveau de la pointe des chaussures rigides (toutes les chaussures rigides et les chaussures de ski sont adaptées pour ce type de système) et d’une talonnière qui immobilise le talon sur son rebord arrière.

    En levant le dispositif, si le crampon est bien réglé, l’ensemble est fermement uni et se ferme avec un "clac". Il ne reste plus qu’à fixer la sangle de la talonnière au niveau de la cheville pour empêcher qu’elle ne s'ouvre accidentellement.

    Ce système présente plusieurs avantages:
    • Solidité
    • Légèreté
    • Options de réglage (la chaussure peut être réglée plus en avant ou plus en arrière en fonction du terrain (roche ou glace).
    Certaines marques proposent des adaptateurs pour les transformer en crampons semi-automatiques, mais ils peuvent uniquement être utilisés avec des chaussures rigides.

  • SEMI-AUTOMATIQUES
    Ce système hybride combine les deux mécanismes précédents : un pointe"avec une sangle de maintien" et un talon avec un levier“automatique”. Il peut être utilisé avec n’importe quelle chaussure rigide; et avec un grand nombre de chaussures "semi-rigides" ou "d’été", beaucoup plus confortables pour marcher, du moment qu’elles ont un rebord arrière.

    Ils sont polyvalents, car ils peuvent être utilisés avec des chaussures d’hiver et d’été. Ce sont les plus confortables à chausser, et donc les plus utilisés dans des climats très froids (huit mille, expéditions polaires) où il faututiliser de grandes moufles qui entravent les mouvements.

    Inconvénients : bien qu’ils soient adaptés à un usage technique, il n’est pas possible d’avancer ou de reculer la chaussure, ils sont moins solides que les crampons automatiques et sont plus encombrants.

  • MULTIPLE

    C’est la marque Edelrid qui a lancé l’idée avec son modèle Shark: des crampons modulables, qui acceptent les trois systèmes de fixation sur la même base. L’année dernière, Petzl en faisait de même sur ses produits en améliorant le design et en intégrantce même système à toute sa gamme.


EN FONCTION DE L’ACTIVITÉ

CLASSIQUES (pointes avant horizontales):
  • Pour la marche
  • Pour l’alpinisme classique ou polyvalent
  • Mixte
  • Ultralégers


TECHNIQUES (pointes avant verticales):
  • Alpinisme technique
  • Escalade


SKI

COLLECTION BARRABÉS CRAMPONS 2017

CLASSIQUES (pointes avant horizontales):

GRIVEL

  • G10 est un crampon de marche. Sa version plus large WIDE est idéale pour les chaussures de snowboard ou les chaussures très larges.

G10
  • G12 Celui qui a douze pointes de références. Il peut être utilisé pour tout : marcher ou faire de l’escalade verticale. Ses longues pointes lui confèrent une meilleure accroche. Infaillible.

G12
  • AIR TECH: Léger, il peut être utilisé pour tout, mais c’est sur un terrain rocheux et mixte où ses qualités sont le plus appréciées.

AIR TECH
  • AIR TECH LIGHT: Avec 590 grammes, il a le même design que le modèle AIR TECH, mais il est fabriqué en aluminium et il est doté d’une surface extra entre les pointes frontales pour une meilleure accroche sur la neige.

AIR TECH LIGHT
PETZL

  • IRVIS: Crampon avec dix pointes, ultra compacte; il offre maintenant la possibilité d’adapter les trois systèmes de fixation, il est ultra polyvalent. Ses pointes agressives permettent de grimper n’importe quel type de terrain.

IRVIS
  • VASAK: Avec douze pointes, le nouveau Vasak a des antibottes améliorés, un nouveau profil enveloppant et une diversité de système de fixation. Les pointes sont légèrement plus courtes et larges, selon la mode actuelle.

VASAK
CAMP

  • STALKER: Crampons polyvalents d’alpinisme à douze pointes en acier, légers, avec une excellente barre élastique permettant de les utiliser avec des chaussures rigides ou semi-rigides, à un excellent prix.
  • C12: Crampons de grande qualité, avec un profil agressif pour la glace, pouvant être utilisés avec des chaussures plus larges, corrects et légers même s’ils sont en acier.

C12
  • XLC 390: La barre étant en aluminium, ils peuvent uniquement être utilisés avec des chaussures rigides. En revanche, les 390 grammes constituent un argument de poids.

XLC 390
  • XLC NANOTECH: Allégés au maximum sans oublier les pointes avant, en acier inoxydable (nanotech) montées sur un XLC. Valables pour le ski de montage bien sûr.

XLC NANOTECH
BLACK DIAMOND

Des “crampons rockeurs avec de bonnes prestations pour tout faire”. Attention aux étriers des versions automatiques, ils ne peuvent pas être utilisés avec des chaussures de ski.

  • CONTACT: Crampon avec dix pointes, intransigeant. Peut être utilisé avec n’importe quelle chaussure, léger, robuste, sans entretien.

CONTACT
  • SERAC: Le Serac est la version à douze pointes.

SERAC
  • SABRETOOTH: Modèle mixte. Profil enveloppant avec de nombreuses pointes courtes et dentées pour une meilleure accroche et plus de stabilité.

CLIMBING TECHNOLOGY

  • ICE CLASSIC: Pour aller partout avec n’importe quelle chaussure pour moins de 65 euros.

ICE CLASSIC
EDELRID

  • SHARK: La prestigieuse marque allemande Edelrid est bien connue pour sa volonté d’innover. Le Shark fut le premier crampon à proposer les trois systèmes de fixation en un et des pointes avant enveloppantes.

SHARK
SINGING ROCK

  • FAKIR: Crampon à douze pointes tout terrain à un bon prix et avec de bonnes références.

FAKIR
TECHNIQUES (pointes avant verticales):

GRIVEL

  • G14 Haut niveau de polyvalence, fiabilité en terrain vertical et poids modéré.

G14
  • G20 crampon minimaliste pour alpinisme très technique et escalade difficile, le plus léger avec 794 grammes la paire.

G20
PETZL

  • SARKEN Bi-pointe pour l’alpinisme le plus courant : couloirs et escalade facile.

SARKEN
  • LYNX: Très modulable: mono-pointe longue ou courte, bi-pointe longue ou courte.

LYNX
  • DART Y DARTWIN: Deux crampons très techniques simplifiés au maximum : Dart (mono-pointe) Dartwin (Bi-pointe).

DART

DARTWIN
CASSIN

  • BLADE RUNNER: Plein de nouveautés exclusives : avec mono-pointe et bi-pointe horizontale et verticale. Réglage au niveau de la plaque du talon (autre nouveauté). Ils permettent de faire des réglages sans précédent.

BLADE RUNNER
BLACK DIAMOND

  • CYBORG: all round modulable, monopointe ou bipointe, en acier inoxydable.

CYBORG
  • STINGER: Le seul de son genre avec pointe avant interchangeable et un antibotte sur la plaque avant.

STINGER
SKI DE MONTAGNE

GRIVEL

  • HAUTE ROUTE: Plaque avant en acier “à toute épreuve” avec une taille et un poids minimum ; et un étrier fixe où les chaussures de ski s’adaptent mieux qu’avec d’autres systèmes.

HAUTE ROUTE
  • SKITOUR Y SKIRACE: Avec un nouveau système de fixation pour les chaussures de ski de montagne modernes dotées de systèmes ski-walk qui descendent très bas dans la carcasse, et interfèrent avec la talonnière des crampons normaux.

SKITOUR

SKIRACE
PETZL

  • LEOPARD: Une option plus légère pour le ski de montagne.

LEOPARD
  • TOUR 350: 350 grammes le poids ne sera plus une excuse pour ne par porter de crampons.

TOUR 350

RACE 290
Tags:
crampons Barrabes Conseils Escalade Alpinisme ski

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

Souscrivez-vous
Ir
Suivez-nous
© 1995-2018 Barrabes Esquí Montaña S.L.U. Tous droit réservé. (P)